L'importance de la prédication et de l'enseignement biblique.

 

Comprendre ce qu'est la prédication et son véritable but nous évitera l'égocentrisme qui détruit l'Eglise Corps du Christ.

Parler de la prédication c'est parler de la notion de partage , un sens donné au verbe "prêcher" qui en découle. On partage donc un message d'espérance qui fait vivre et qui est basé sur la bible dont le centre reste Jésus-Christ.  Ce message partagé permet de transmettre un appel qui est adapté à l'auditoire qui vit pendant et après la prédication la Parole de Dieu qui comme nous le savons ( nous parlons au Chrétiens ) donne un sens à notre vie.

La prédication, terme préféré dans le protestantisme est généralement appélé "homélie" par l'Eglise catholique, et définit ici comme étant un commentaire de circonstance prononcé par le prêtre lors d'une messe.

La notion de partage est très importante car cela sous-entend qu'il y a une COMMUNAUTE  et qu'ensemble dans la communauté on "  donne "  et  on  "  reçoit ". Cela veut dire que la Parole prêchée n'appartient à personne, elle est libre et elle produit des fruits qui dépassent les mots prononcés par le prédicateur.

Mais c'est quoi prêcher ?

1-Prêcher c'est d'abord  une INTERPELLATION .

Si le Texte biblique que nous avons lu ne nous a pas interpellé, ne nous dit rien à bousculer notre désir de comprendre la Parole de Dieu alors il est juste pour nous de ne pas non plus utiliser cedit texte pour interpeller notre auditoire. En effet, la toute première condition pour prêcher est : aimer la Bible en tant que Parole de Dieu, accepter de se laisser questionner par cette Parole.

2-Prêcher est ensuite une interpellation et une ACTUALISATION DU TEXTE.

Nous ne sommes appelé à repéter  tout simplement le texte car message du Seigneur doit nous aider à comprendre et à résoudre notre problème d'aujourd'hui. Il faudra faire une distinction entre "précher"  et faire une "étude biblique" car dans cette dernière on regardera plus un aspect historique et en faire une exégèse. Et ici il y a une forte demande d'un travail intellectuel avec une réfllexion très exigeante.

3- Prêcher c'est aussi annoncer la Parole de Dieu.

C'est ici qu'on découvre  notre acte Foi qui confesse que le Seigneur Jésus-Christ , par le Saint-Esprit, est présent dans la prédication.

Galates 1: 11 " Cet évangile que je vous ai annoncé n'est pas d'inspiration humaine"

1 Corinthiens 2 : 1-5 " .......prêcher l'Evangile n'est pas autre chose que cela: Christ vient à nous ou nous amène à lui".

Les 5 Styles de prédication:

1- La prédication argumentative:

Ici on argumente et on développe une pensée à propos du texte. Ceci demande un travail intense sur l'enchaînement et la progression des idées. On arrive à un texte bien construit.

Le risque est de se répéter. Nous constatons souvent une prédication qui devrait être prononcée dans 10 minutes  dure 30 minutes voir une heure , on dit des choses qui vont dans tous les sens , on donne des exemples qui sont des bons témoignages, qui édifient mais qui n'ont rien à voir avec la prédication du jour. On finit par se répéter, on insiste plusieurs fois à reprendre une idée ou une phrase déjà formulée !

2- La prédication à thème:

On ne s'appuie pas principalement sur un texte biblique mais sur un thème proposé que l'on va illustrer par une serie de versets bibliques. Ce type de prédication a toujours été une casse-tête pour les jeunes prédicateurs et ceux qui ont difficile à actualiser la prédication. On donnera par exemple d'organiser un mois des prédications  sur la PRIERE, sur la FAMILLE, L'ADORATION...  on doit suivre l'évolution d'un mot, d'un concept ou d'une idée à travers quelques textes bibliques. Une discipline devient tout de suite exigeante car dans la pléthore des textes bibliques il faudra savoir se limiter au risque de se voir déborder par la quantité importante des textes et versets bibliques autour de notre thème.

3-  La prédication méditative ou poétique:

Ici on argumente moins le texte biblique choisi mais on fait plus rêver. On part d'un détail d'un texte pour le développer.

Le bon exemple est celui de l'âne dans le récit des rameaux. On peut aussi dramatiser un texte par un jeu des mots ( sorte de théâtre.....)

4- L'Homélie:

L'homélie se distingue de la prédication comme telle  ou d'un sermon car dans l'homélie il s'agit d'un commentaire suivi du texte biblique. Il arrive parfois que le texte biblique est très FORT , très PARLANT  que ces deux éléments constitue une unité que l'on a tout simplement envie de le présenter, de le laisser parler, de le commenter en respectant sa structure et son déroulement.

5 - La prédication narrative ou le conte biblique

Ici on raconte, la bible n'est pas un conte mais elle se raconte. On raconte à sa manière un texte ou un livre biblique  en cherchant à l'actualiser à le transcrire dans la situation présente  ou bien on reste le plus proche possible du récit biblique lu mais en employant des formes autres, des mots nouveaux et en traduisant des expressions qui sont complexes ou tout simplement on développe des situations résumées dans la bible.

Nous comprenons enfin que l'enseignement biblique est utlile ( et exigé) si on veut être à mesure de se laisser chaque fois questionner par les textes bibliques pour nos situations, notre comportement, notre approche de la communauté et notre sens de responsabilité dans l'Eglise.

                                                                                                                                    Révérend Joseph KABONGO